11 mai 2020, premier jour de déconfinement


Patrick Schaller, Président de l’ALEF souhaite vous adresser ces quelques mots :

 » Lundi 11 mai s’engage pour notre pays la phase dite de dé-confinement.

Certains s’en réjouissent, d’autres s’en inquiètent.

L’ALEF, en tant qu’organisateur et gestionnaire d’accueils collectifs d’enfants, s’y prépare depuis quelques semaines. Et à ce jour nous sommes, autant que faire se peut, prêt pour accueillir des enfants, partout où cela a été jugé possible, dans le respect du protocole sanitaire national.

Pour ce faire, nous avons participé et contribué aux réflexions menées par les autorités locales, nous avons acquis suffisamment de masques, de matériels de protection et d’hygiène, nous avons conçu des outils et des guides adaptés à nos métiers et nous nous sommes organisés pour soutenir techniquement et humainement chaque ouverture de structure. Soixante-dix pour cent de nos salariés se sont dits disposés à reprendre le travail et à être présents auprès des enfants et de leurs familles.

La prise en compte du protocole sanitaire et son application aux particularités de chaque structure et de leur fonctionnement n’a pas été chose aisée et certaines fois cela a été jugé irréalisable pour le moment. De ce fait, l’ouverture progressive et limitée, dans une première phase, est une décision raisonnable et pragmatique face à une situation inconnue et incertaine. Cela facilitera la transition vers un accueil plus important dans les prochaines semaines.

Lundi ou dans les jours qui viennent chacun prendra pour lui et ses proches la décision qui lui semblera la plus juste en fonction de critères dont il est seul juge. Cette situation incertaine, amenée à durer, exigera de nous que nous fassions preuve de responsabilité individuelle mais aussi collective. Elle nous rappelle également et plus que jamais, peut-être, combien nous sommes interdépendants et combien l’activité humaine modifie les équilibres de cet écosystème global qu’est la terre.

Autre enseignement majeur de cette période : il n’y a pas de petits métiers, et l’engagement, l’initiative et la solidarité sont des valeurs essentielles pour faire société. Certains de nos salariés se sont portés volontaires pendant la période de confinement et nous avons décidé de valoriser cet engagement. Un grand merci à eux.

Nous savons bien que vie sociale et vie économique sont liées. C’est pourquoi, dans le cadre de ses missions et sous réserve de pouvoir respecter, pour le bien de tous, les prescriptions du protocole sanitaire national, l’ALEF mettra tout en œuvre pour accompagner la reprise généralisée de l’activité. Notre association sera à vos côtés et aux côtés des Collectivités afin d’aider, dans ce contexte particulier, à un retour réussi vers une vie plus ordinaire.

Nos équipes travaillent à faire au mieux mais nous comptons également sur vous pour nous faire part de toutes informations utiles à garantir et maintenir un accueil approprié à cette situation singulière.

Pour terminer, et parce que très probablement nous en connaissons tous, j’ai une pensée pour celles et ceux que la maladie a touchés directement ou indirectement.

Je nous souhaite à toutes et tous le meilleur pour les semaines et mois à venir, bien sincèrement. »